mistral

À défaut d’un inventaire de tous les sandwichs que j’ai mangé (une tâche impossible à réaliser – j’avais à peine deux dents quand j’ai croqué pour la première fois dans un merguez-harissa), j’ai entamé l’inventaire photographique de tous les snacks devant lesquels le hasard me faisait passer. Une fascination pour la nourriture et la cuisine de rue, oui, certainement. Mais pas que…

sncaks poster

Baguette, galette ou pain rond ? Shawarma, chich, donner, merguez ou tournedos ? Escalope de dinde ou de poulet, foie ou cœur d’agneau, bifteck ou cordon bleu ? Qu’est-ce que tu veux ? Tu veux de la mayonnaise, du ketchup, de la moutarde, de l’harissa, de la sauce blanche ou de la sauce algérienne ? Tu veux une toastinette ou du camembert ? Tu veux salade, tomates, oignons ? Tu veux des frites ? Bien sûr que tu veux des frites ! Ou alors, non, tu préfères peut-être un bon pan bagnat, un vrai pan bagnat, avec le pain rond, les œufs durs, l’anchois, le thon, la tomate, la salade et un bon filet d’huile d’olive par dessus ? Non ? Tu veux l’Americano de la rue Saint-Saëns ? L’italien du Dirigeable ? Le döner de la place des Capucines ? Le fricassé de la rue d’Aubagne ? Le falafel de l’Opéra ? Un panini basilic-mozza ? Le jambon beurre de ta mère ? Le brochette de foie de te grand-mère ? Un merguez dont la braise est activée au sèche-cheveux, comme à la rue du Musée ? Bon. Et maintenant, tu te décides ou quoi ? J’ai faim moi…

Publicités